5 conseils pour créer un registre

📓 Un registre ou registry (RWD) en Anglais est « un recueil continu et exhaustif de données nominatives intéressant un ou plusieurs événements de santé dans une population géographiquement définie, à des fins de recherche et de santé publique, par une équipe ayant les compétences appropriées ».

Un registre peut être à visée purement épidémiologique, concernant une maladie ou des facteurs de risques, ou bien dans un objectif de qualité dans le cadre de registres de pratiques cliniques.

🇫🇷 La France possède de nombreux registres comme les registres de cancer gérés par l’Institut National du Cancer (INCA), la banque nationale de données de maladie rares (BNDMR) gérée par l’AP-HP ou des registres de moribidité en cardiologie, neurologie ou ophtalmologie par exemple.

Néanmoins, de nombreuses pathologies ne bénéficient pas à ce jour de registres nationaux numériques dont les données sont collectées facilement de façon intégrée à la routine clinique.

➡️  C’est pourquoi, nous souhaitons encourager la création de registres avec ces 5 conseils pratiques

1. Définir les objectifs du registre 🔎

  • Objectif épidémiologique seul et/ou évaluation des pratiques
  • Mieux décrire une pathologie déjà connue (AVC) ou bien caractériser une pathologie moins courante ou émergente (Covid)
  • Périmètre local, régional, national ou international

2. Définir la gouvernance 👨‍⚕️

  • Définir un comité opérationnel en charge de l’organisation et de la qualité du registre
  • Définir un comité scientifique en charge de l’orientation stratégique et académique

3. Définir les données collectées 📊

  • Nombres de questionnaires
  • Types de questionnaires: remplis par les professionnels de santé (eCRF) et/ou directement par les patients (ePRO/PROMS)
  • Questionnaires standardisés avec échelles validées ou bien questionnaires nouveaux à évaluer

4. Définir la méthode de collecte des données 👩‍💻

  • Collecte rétrospective et/ou prospective
  • Collecte directement par le professionnel de santé dans le cadre de la routine clinique ou bien à posteriori à partir d’un document dédié par un assistant de recherche clinique (ARC)
  • Collecte dans le cadre de la mise en place d’un parcours patient global ou bien seulement pour le registre

5. Choisir le bon outil pour la collecte de données 🔧 

  • Respect des prérequis réglementaires : RGPD, hébergement sécurisé des données de santé, PGSSI-S (oui, cela veut dire qu’Excel, ce n’est plus possible)
  • Modalités d’inscription et d’installation: privilégiez des solutions accessibles directement en ligne sans besoin de téléchargement (qui dit installation sur un ordinateur dit besoin de maintenance et de mises à jour fréquentes avec des risques de bugs)
  • Accessibilité: privilégiez des solutions responsives dont l’interface s’adapte sur ordinateur de bureau, tablette, et smartphone
  • Interface: privilégiez une solution avec un outil simple de prise en main, avec un nombre de clics limités et de risque d’erreurs minimes
  • Extension: pensez à l’avenir avant de choisir votre outil en réfléchissant aux usages possibles par d’autres établissements voire dans d’autres pays du même registre, ainsi que de la possibilité de gérer plusieurs registres via un seul et unique outil.

Vous souhaitez utiliser un outil innovant, simple d’utilisation, et rapide à mettre en oeuvre, Telemonica est fait pour vous.

Si vous souhaitez en savoir plus, prenez rendez-vous avec notre équipe pour une présentation et démonstration de la solution.

Créez dès maintenant votre compte Telemonica.